Galerie

Mylène Colmar, profession: News Curator (publié dans Le Reporter 11/11)

Mylène Colmar, stagiaire au sein du magazine en ligne OpenFile Montréal, est diplômée du certificat en journalisme de l’Université de Montréal. Elle se souvient de son premier jour de stage : « On m’a dit que j’allais être news curator et je me suis vraiment demandé ce que j’allais devoir faire. C’était la première fois que j’entendais ce terme ! » Aujourd’hui, c’est elle qui nous éclaire avec enthousiasme sur cette nouvelle facette du métier de journaliste.

Ne cherchez pas de traduction littérale : être news curator ne consiste pas à conserver des nouvelles dans un placard. Bien au contraire. Le maitre mot suggéré par Mylène serait plutôt « sélection ». Elle explique : « Les gens n’ont pas le temps de consulter tous les médias pour rester bien informés. On le fait pour eux en choisissant les nouvelles du jour qui nous semblent incontournables. » Les sujets d’actualité sélectionnés sur les médias sociaux et les sites d’information sont ensuite intégrés sous forme de lien dans un court billet publié sur OpenFile. « Notre magazine en ligne devient un portail vers d’autres médias », souligne Mylène.

Être à l’affut

La recherche de nouvelles inédites est un autre défi qui fait partie du métier. « On s’intéresse également au point de vue des médias étrangers qui rapportent un événement local. On est aussi en quête de la nouvelle passée inaperçue qui pourrait intéresser les lecteurs». Mylène insiste sur « le peu de temps » dont ils disposent pour effectuer ce travail qui demande du flair et de l’efficacité.

Sarah Leavitt, une collaboratrice d’OpenFile Montréal, est news curator à temps plein. Son habileté à repérer les nouvelles et à les mettre en forme est « incroyable » raconte Mylène. Elle même se réjouit de pouvoir également faire du reportage de terrain dans le cadre de son stage : « Je ne pourrais pas me limiter à la sélection de nouvelles, j’ai besoin de sortir et de rencontrer des gens ! » s’exclame-t-elle.

Néanmoins, Mylène considère le travail de news curator comme « une valeur ajoutée qui suit l’évolution du monde des médias. » Elle regrette d’ailleurs que le rapport Payette n’en tienne pas vraiment compte : « Le journalisme est séparé en deux alors qu’il faudrait s’adapter aux changements. » « Mais cette opinion n’engage que moi. » tient-elle à préciser.

Les médias d’information en pleine évolution

Consciente des dérives qui existent sur Internet, Mylène Colmar pense qu’il est d’autant plus important et urgent d’établir une définition du journalisme, sans exclure les magazines d’information en ligne. Elle ajoute : « On ne laisse jamais les règles journalistiques de côté à OpenFile, au contraire, c’est une priorité. » « Les faits sont rigoureux et le journaliste doit rester neutre dans ses propos afin d’être crédible » insiste-t-elle.

Mylène constate avec regret que de nombreux quotidiens utilisent leur site uniquement pour publier leurs articles : « Ils ne semblent pas avoir conscience du potentiel d’Internet et de l’aspect dynamique qu’il peut apporter à l’information, tout en attirant un nouveau lectorat.» Elle espère qu’il ne s’agit que d’une question de temps avant que de nouveaux changements opèrent et soient intégrés dans les mentalités.

Mylène Colmar sait apprécier avec justesse les différentes formes de journalisme existantes. Cette ouverture lui vient sans doute des multiples facettes qui la caractérisent. Elle se dit d’ailleurs « partagée en trois » entre le Québec et sa rigueur journalistique, sa nationalité française qui l’encourage à affirmer sa pensée critique, et son origine guadeloupéenne qui la pousse à s’intéresser de près aux problématiques caribéennes. « Je ne peux pas choisir », convient-elle avant d’ajouter que l’essentiel, c’est finalement de faire du journalisme.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s